Gabrielle Hébert, photographe amateur

21 août 2012

« CONFERENCE DE LAURENCE NESME, Directrice du Musée Hébert »

Nous fera participer à l’année de l’Italie en présentant le travail inédit de Gabrielle Hébert, photographe amateur.

19h30 : Accueil et apéritif
Suivi du quart d’heure d’expression artistique, au cours duquel nous donnerons à un « passionné » l’occasion de se présenter en public…

20h15 : Collation (plat chaud, dessert, vin servis debout et au buffet)

21h : Conférence

La photographie est en plein essor lorsque le peintre Ernest Hébert arrive avec sa jeune épouse Gabrielle pour son second directorat à l’Académie de France à Rome (1885-1890). Un nouveau procédé au gélatino-bromure d’argent (1880) permet depuis peu d’abaisser le temps de pose au vingt-cinquième de seconde et de passer de la photographie posée à la photographie instantanée. Cette nouvelle technique, alliant la rapidité à la facilité d’utilisation, ouvre la voie aux photographes amateurs.

Gabrielle Hébert (1853-1945), se passionne pour cette nouveauté. Munie d’un des premiers appareils portables, elle va prendre, entre 1888 et 1894, plus de 1600 instantanés sur plaques de verre. Epouse du directeur, elle réalise un reportage exceptionnel sur la vie quotidienne à la villa Médicis : montrant Hébert au travail ainsi que les pensionnaires dans les ateliers, peintres et sculpteurs avec leurs modèles, fixant leurs excursions dans les environs de la Ville éternelle…En été lorsque le couple prend des vacances au Sud de Rome, dans le Latium, la Campanie ou en Sicile, elle n’oublie jamais son appareil.  Dans les pas de l’artiste, mais avec une attention toute féminine, Gabrielle s’attache  à fixer la vie quotidienne des paysans, aux champs ou dans les villages. Prises sur le vif, du haut d’un balcon ou dans la rue, ses photographies ont des accents  de reportage.

En même temps qu’une révolution technique, l’instantané marque l’arrivée d’une nouvelle culture. Plus adapté au voyage, l’appareil portable permet une meilleure approche de la réalité. In situ et dans leur vie quotidienne, les sujets ne sont plus des personnages jouant un rôle. Ici, leur humanité l’emporte sur le pittoresque. Ce regard plus « objectif » et moderne trouvera un prolongement dans le photo-journalisme et la Nouvelle Vision.

Contact et renseignements au 04 76 07 22 10 ou contact@chepy.net

Sur réservation uniquement (dans la limite des places disponibles),
enregistrée à réception de votre règlement
Tarif = 30 € / personne (chèque à l’ordre du Domaine St Jean de Chépy)
Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l'utilisation des cookies.En savoir plusOK